3 points essentiels pour obtenir un prêt immobilier

3 points essentiels pour obtenir un prêt immobilier

février 28, 2020 0 Par Manon

Le recours à un prêt bancaire est une solution financière pour acquérir un logement. Cependant, l’obtention d’un prêt est souvent soumise à un certain nombre de conditions. Les prêteurs examinent minutieusement le profil de l’emprunteur pour limiter les risques qu’ils prennent. Voici 3 points essentiels pour réussir sa demande de crédit immobilier.

1.      La stabilité financière et professionnelle

Contrairement à un prêt de particulier à particulier, contracter un crédit immobilier nécessite des démarches laborieuses. L’obtention de ce crédit requiert quelques critères. Le paramètre qui influe souvent sur la décision des prêteurs est le montant des revenus. Pour évaluer la situation financière du demandeur, les banques consulteront ses fiches de paie. Elles vérifieront également l’ensemble de ses sources de revenus.

Il est possible que le demandeur ait des revenus moins élevés, mais dispose d’un apport personnel conséquent. Dans ce cas, il aura plus de chances de décrocher le crédit immobilier. L’apport personnel constitue ainsi un élément important dans l’obtention d’un prêt immobilier. La banque vérifiera également la stabilité professionnelle de l’emprunteur. Elle accorde souvent le prêt à un employé en CDI ayant une certaine ancienneté.

En général, les salariés en CDD n’obtiennent pas de prêt. Si on a un CDD de la fonction publique, on n’aura pas de difficultés pour bénéficier du crédit.

2.      Avoir un taux d’endettement faible

Une fois l’ensemble des revenus de l’emprunteur vérifié, le prêteur évaluera son endettement. Pour estimer son endettement, la banque prend en compte quelques éléments. Parmi ces critères figurent les prêts en cours comme le crédit auto ou encore le prêt personnel. La banque considère également les loyers du logement, les impôts et les assurances (véhicule, maison…).

On additionnera toutes ces charges pour calculer le taux d’endettement de l’emprunteur. Généralement, les organismes prêteurs accordent le prêt si ce taux est inférieur à 33%. Toutefois, les candidats ayant un taux d’endettement dépassant les 33% peuvent bénéficier du crédit. Cela se présente dans certains cas. En effet, les travailleurs de la fonction publique peuvent avoir un taux d’endettement jusqu’à 38%. Ils peuvent être des enseignants ou encore des gendarmes.

Les hauts revenus sont aussi capables de supporter un taux d’endettement pouvant aller jusqu’à 60%. Le prêteur pense que leur reste à vivre est relativement conséquent.

3.      Être en bonne santé

Si l’emprunteur est en surpoids ou souffre de diabète, il risque de ne pas obtenir son crédit. Les établissements bancaires demandent à l’emprunteur de souscrire une assurance spécifique avant de lui prêter de l’argent. Cette assurance les protège lors d’un risque médical qui impacte l’emprunteur. Elle concerne les garanties de handicap, de décès et de chômage.

L’emprunteur doit remplir un questionnaire de santé en toute honnêteté. Avec ce document, le service d’assurance est au courant de l’état santé de l’emprunteur. Selon le résultat, il va décider ou non de le couvrir au cours de la durée du crédit. À noter que des problèmes de santé engendrent parfois le refus du prêt. Pour décrocher son prêt immobilier, il est capital de prendre soin de sa santé. Il faut donc limiter la consommation d’alcool, arrêter de fumer et surveiller son alimentation.